On en parle dans les média...

 

 

une critique du one man show

Sébastien Giray

le 19/01/2016

"Sébastien Giray est un véritable killer, c'est un snipper du rire qui ne rate jamais sa cible, que ce soit les femmes, la politique, Mister Franche-Comté."

Lire la critique de Steph Musicnation

  • Pour en savoir plus...

  •  
     

    Peut-on vraiment parler d'humour auvergnat ?

    Marie-Chantal

    Journal

    le 03/01/2016

    "Assurément, les auvergnats ne sont pas étrangers à l'humour, à en juger par le nombre d'amuseurs nés dans leurs montagnes : d'Alexandre Vialatte, à Fernand Raynaud, en passanst par Jacques Mailhot, Chraz, Christian Moncelet, Marie-Chantal ou encore Rufus, les Auvergnats on été sont encore nombreux à nous faire rire.

  • lire l'article de La Montagne
     
     

    David Bismuth est l'Invité Classique d'Alain Duault sur Radio Classique dimanche 25 mai de 13 à 14 h

    David Bismuth

    Radio Classique

    le 25/05/2014 - 13 à 14h00

    En prélude à l'interview, des extraits de ses CD seront diffusés tous les jours de cette semaine, entre 16h et 18h, dans l'émission "Duault Classique"


     
     

    France Musique

    le 17/03/2014

    Lionel Esparza, avec Cedric Tiberghien et Lionel Sow

  • Pour en savoir plus...

  •  
     

    France Musique

    le 13/03/2014

    Le CD a été chroniqué sur FRANCE MUSIQUE jeudi dernier par Emilie Munera - "Changez de disque!'


     
     

    Au nom du père et des fils

    le 01/03/2014

    Une interview de David Bismuth par la revue "Pianiste" de mars avril 2014

  • Voir le document
     
     

    Encore une belle critique du CD du trio Bancusi

    magazine Gramophone (Angleterre)

    le 10/07/2012

  • fac similé de l'article
     
     

    ConcertoNet

    Trio Brancusi: Mara Dobresco (piano), Saténik Khourdoïan (violin), Laura Buruiana (violoncello)

    Georges Enescu

    le 06/06/2012

    L'excellente critique de ConcertoNet d'un projet soutenu par Mécénat 100% :
    " There are many fine reasons to recommend this recording, but the best selling points are the facts that the music is completely unfamiliar and immediately captivating, enjoyable, and memorable. The recorded sound is unusually warm and "close", and the performances by Trio Brancusi are a celebration of this music. George Enescu is a composer you need to acquaint yourself with, and this recording is an excellent introduction."

  • Pour en savoir plus...

  •  
     

    Der Spiegel

    Trio Brancusi: Mara Dobresco (piano), Saténik Khourdoïan (violin), Laura Buruiana (violoncello)

    le 02/06/2012

    annonce presse

  • fac-simile de l'article
     
     

    Le Monde

    Trio Brancusi: Mara Dobresco (piano), Saténik Khourdoïan (violin), Laura Buruiana (violoncello)

    le 29/05/2012

    ../ les Brancusi ont d'emblée placé la barre très haut /..

  • Voir le document
     
     

    Der Spiegel

    Trio Brancusi: Mara Dobresco (piano), Saténik Khourdoïan (violin), Laura Buruiana (violoncello)

    le 26/05/2012

    Le Der Spiegel annonce la sortie du disque...

  • lire l'article
     
     

    KLASSIEKENZAKEN

    Trio Brancusi: Mara Dobresco (piano), Saténik Khourdoïan (violin), Laura Buruiana (violoncello)

    le 21/05/2012

  • Voir le document
     
     

    Fanfare

    Trio Brancusi: Mara Dobresco (piano), Saténik Khourdoïan (violin), Laura Buruiana (violoncello)

    le 20/05/2012

  • Voir le document
     
     

    Télérama

    Trio Brancusi: Mara Dobresco (piano), Saténik Khourdoïan (violin), Laura Buruiana (violoncello)

    le 20/05/2012

    Télérama attribue 5 diapasons au disque du Trio Brancusi.

  • fac-simile de l'article
     
     

    ResMusica

    Trio Brancusi: Mara Dobresco (piano), Saténik Khourdoïan (violin), Laura Buruiana (violoncello)

    le 14/05/2012

    Les trios d'Enesco enfin restitués
    par Nicolas Mesnier-Nature

  • Voir le document
     
     

    MusicZen

    Trio Brancusi: Mara Dobresco (piano), Saténik Khourdoïan (violin), Laura Buruiana (violoncello)

    le 09/05/2012

    Des trios sculptés avec raffinement
    Le Trio Brancusi offre un Enesco idéal

  • fac-similé de l'article
     
     

    Classica

    le 01/05/2012

    ../ une interprétation puissante, engagée, mais raffinée /..

  • fac-similé de l'article
     
     

    De Standaard

    Trio Brancusi: Mara Dobresco (piano), Saténik Khourdoïan (violin), Laura Buruiana (violoncello)

    le 28/04/2012

    De Standaard de luxe annonce la sortie du disque et lui attribue 3 étoiles.

  • fac-simile de l'arcicle
     
     

    revue Classica mai 2011

    Urszula Cuvellier et Anne Bozec

    le 02/05/2011

    critique élogieuse de Gérard Mannoni
    "Une voix subtile, bien de l'Est par son timbre cuivré et une émission au charme un peu nasal. Pas la voix de tout le monde. Et puis, une infinité de couleurs, de nuances, d'inflexions, un art consommé de varier les dynamiques, avec une volonté de servir le maot autant que la musique."

  • fac smilé d'une page de la revue Classica
     
     

    Amel Brahim-Djelloul à France Musique

    Amel Brahim-Djelloul

    Radio France

    le 02/12/2008

    Pour écouter l'émission,
    cliquer sur le lien "Pour en savoir plus"

  • Pour en savoir plus...

  •  
     

    Diapason d'or 2008

    Le Quatuor Diotima interprète Leos Janacek

    Maison de Radio France

    le 20/11/2008

    Rendez vous incontournable du monde du disque classique, La soirée des Diapason d'or 2008, qui s'est déroulé à la Maison de Radio France, fut l'occasion de distinguer plusieurs enregistrements phonographiques dont le disque soutenu par Mécénat 100% :
    du Quatuor Diotima, qui interprète avec romantisme les lettres
    intimes de Leos Janáček.


     
     

    Algeriades : le guide de l'Algérie à l'affiche

    Amel Brahim-Djelloul

    Algérie

    le 15/11/2008

    Un second enregistrement, intitulé Amel chante la méditerranée - Souvenirs d'Al-Andalus, est sorti chez Ame Son. Celui-ci propose un voyage du Maghreb au Levant dans les styles issus de l'âge d'or de la musique d'Andalousie, après que les juifs et les arabo-musulmans en aient été chassés à partir du XIIè siècle. Amel Brahim-Djelloul est accompagnée par les musiciens de l'ensemble Amedyez, sous la direction du violoniste et musicologue Rachid Brahim-Djelloul qui a également adapté certaines pièces. ....

  • Pour en savoir plus...

  •  
     

    Amel Brahim-Djelloul invitée de Laure Mézan

    Amel Brahim-Djelloul

    Radio Classique

    le 11/11/2008

    Amel Brahim-Djelloul est l'invitée de Laure Mézan dans le cadre de son émission Génération

    Classique du 11 novembre 2008 sur Radio Classique.

    Vous pouvez (ré)écouter l'intégralité de l'émission en cliquant ci-dessous (inscription gratuite).

  • Pour en savoir plus...

  •  
     

    Midi Libre : La soprano sort son deuxième opus

    Amel Brahim-Djelloul

    le 08/11/2008

    Depuis son installation en 1998 à Paris, la soprano Amel Brahim-Djelloul a fait du chemin dans le chant lyrique. Au fil des ans, la cantatrice algérienne gravit les échelons avant de s'affirmer dans des rôles phares d'un répertoire universel, à travers lequel elle fait preuve d'une grande théâtralité et d'une remarquable diction.

  • Pour en savoir plus...

  •  
     

    Par ici les sorties par Arnaud Merlin

    France Musique

    le 22/10/2008

    à noter dans vos agendas

  • Voir le document
     
     

    Classica Juillet 2007

    Bechara El Khoury

    le 01/07/2007

    Un article élogieux sur l'album
    NewYork, Tears and Hope.
    Les Fleuves enngloutis
    Sextuor pour violons
    Waves pour piano
    Fragment oubliés pour piano

  • Pour en savoir plus...
  • Télécharger l'article au format pdf (114Ko)
     
     

    Le Monde de la Musique : 4 étoiles

    Amel Brahim-Djelloul

    extrait d'un article de Sandrine Khoudja-Coyez

    le 01/05/2007

    "En intitulant son premier enregistrement Les 1001 Nuits, la soprano Amel Brahim-Djelloul, révélation lyrique de l'année aux Victoires de la musique, nous offre une invitation à rêver plutôt qu'un tout cohérent. Avec un naturel désarmant, elle fait montre d'éblouissantes qualités techniques et convainc autant par son aisance stylistique que par l'ampleur et la couleur de sa voix. Son interprétation des lieder des Szymanowski révèle une infaillible intelligence du texte. Ses vocalises tout autant que son vibrato sont parfaitement maîtrisés. Les Tre poesie persiane de Francesco Santoliquido mettent en valeur la finesse de sa diction et son impeccable tenue musicale. Les six mélodies de Louis Aubert qui suivent forment un panorama contrasté auquel la soprano donne une densité inédite : voix de velours et grâce infinie (Le Mirage), intériorité et mélancolie (Le Sommeil des colombes), caractère et sensualité (Le Destin). L'album se referme sur les Quatre poèmes hindous de Maurice Delage, hommage à des musiques classiques et traditionnelles de l'Inde et de l'Extrême-Orient. Le piano d'Anne Le Bozec sonne avec plénitude."


     
     

    Télérama : FFFF

    Amel Brahim-Djelloul

    extrait d'une critique de Gilles Macassar

    le 01/05/2007

    "Le recueil de poèmes dont s'inspire Louis Aubert s'intitule Le Jardin des caresses - la définition même de l'art d'Amel Brahim-Djelloul et de sa pianiste".


     
     

    Diapason : 5 diapasons

    Amel Brahim-Djelloul

    extrait d'une critique de François Laurent

    le 01/05/2007

    "Voix chaude, vibrato agile comme un éventail, exhalant toute la volupté des vocalises désespérées du muezzin de Karol Szymanowski, ampleur lyrique, puccinienne d'accents, qui enveloppe les poésies persanes de Francesco Santoliquido, langoureuse et inaccessible chez Louis Aubert, capiteuse chez Maurice Delage, Amel Brahim-Djelloul se veut impalpable comme les parfums et les ombres dont ces mélodies regorgent. Le piano rond et velouté d'Anne Le Bozec, la prise de son légèrement distante : tout concourt à faire de ce récital envoûtant, un "fabuleux mirage"."


     
     

    Opéra Magazine : 5 clés de sol

    Amel Brahim-Djelloul

    extrait d'une critique de Gérard Condé

    le 01/04/2007

    "La Saint-Valentin est passée, mais il n'est jamais trop tard pour offrir ce disque à la femme (ou à l'homme) de sa vie. (...) Amel Brahim-Djelloul et Anne Le Bozec ne se contentent pas de défendre leur programme, elles l'imposent."



     
     

    Victoires de la musique classique

    Amel Brahim-Djelloul

    retransmis en direct dur France 3 et France inter

    le 28/02/2007 - 20h45

    Amel Brahim-Djelloul, à laquelle Mécénat 100 % a apporté son soutien par le mécénat du disque Les 1001 Nuits, est nominée Victoires de la Musique qui ont lieu le 28 février à 20h45 et retransmises en direct sur France 3 et France-Inter.

    Mécénat invite tous ses membres à voter pour Amel Brahim-Djelloul dans la catégorie Révélations Artiste Lyrique.

    Vous pouvez à cet effet télécharger un bulletin de vote à renvoyer par courrier une fois rempli.

  • cliquez ici pour télécharger le bulletin de vote
     
     

    Le Monde de la Musique

    Plaisir d'amour **** Chansons et romances de la France d'autrefois

    le 01/11/2004

    Ce Plaisir d'amour renouvelle les principes qui avaient contribué à l'originalité d'Aux marches du palais (2001). Les chansons y sont empruntées à des sources disparates : anciens collectages, éditions du XVIIIe ou XIXe siècle, recueils de romances, chansonniers... Elles sont ensuite soumises à une interprétation délicate qui, loin d'en souligner la rusticité, va au contraire mettre en valeur leur esprit de finesse latent. On y découvre le célèbre Malbrough s'en va-t-en guerre, sous les habits impeccables d'une polyphonie digne d'une part-song anglaise, voisinant avec une version point trop alanguie de la chanson-titre où le piano-forte d'Arthur Schoonderwoerd crée tout l'intimisme de salon recherché. Cela n'exclut nullement cornemuse, vielle à roue, bourrées et accent de terroir d'être de la partie, la réussite tenant du savant dosage entre des ingrédients qui pourraient s'exclure. MARC DESMET


     
     

    Classica

    Plaisir d'amour

    le 01/11/2004

    Magnifique retour aux sources que l'écoute de ces « chansons et romances de la France d'autrefois », dont certaines nous demeurent si familières et sont encore apprises aujourd'hui à l'école par les tout-petits, telles Jan Petit que danse, Malbrough, Ah! vous dirai-je maman ou encore la romance Plaisir d'amour qui a donné son titre au disque entier.


     
     

    Le Figaro - Disques de la semaine

    Plaisir d'Amour

    le 09/09/2004

    Les deux derniers disques du Poème Harmonique de Vincent Dumestre sont un très beau reflet du soin avec lequel cet ensemble remet en valeur tout un répertoire vocal oublié de l'époque baroque. L'album intitulé Je meurs sans mourir se compose d'air de cour d'Antoine Boesset, classés et ciselés pour créer une véritable dramaturgie. Même amour de la langue et de l'expressivité dans l'autre CD, intitulé Plaisir d'amour : nous ne sommes pourtant plus à la cour de Louis XIII, mais en pleine tradition orale d'oïl et d'oc, Avec les plus belles chansons et romances en vogue au XVIIIe siècle. On y découvre non un art mineur, mais des chefs-d'ouvre très élaborés. Où le savant et le populaire se rejoignent. (Alpha)


     
     

    Magazine Contact de la FNAC

    Plaisir d'Amour

    le 01/09/2004

    Quatre perles en sélection
    Le Poème harmonique
    Vincent Dumestre
    Plaisir d'amour
    Bien des chansons qui nous accompagnent encore, comme « Les Tendres souhaits », « Mort et convoi de l'invincible Malbrough » ou encore « Jean petit qui danse » datent de la fin du XVIIIe ou du début du XIXe siècle.
    Un art poétique et musical populaire qui fait de ces chansons un des chaînons raffinés de l'évolution du style français.

    FNAC (Ile de France) diff. Sept 2004


     
  •  

    © 2016 Web Agency Paris    Agence Web Paris Retour à l'accueil Contact Informations légales